En raison de travaux liés à l’installation de notre prochaine exposition temporaire, le sous-sol du musée ne peut plus être visité. En compensation, le tarif réduit est  appliqué aux visiteurs qui auraient dû payer le plein tarif. Merci de votre compréhension.

Les vacances d’hiver au Musée Saint-Raymond

Chaque vacances, l’équipe du musée vous propose des nombreuses activités, pour les petits ou pour les grands. Faites votre choix et ne tardez pas à réserver !

Avec des enfants âgés de 3 à 5 ans

Un jeune enfant tenant une peluche représentant un serpent devant le relief d'Hercule combattant l'hydre de Lerne
Photographie : Loussia Da Tos/Musée Saint-Raymond (Licence ouverte-Etalab).

À petits pas

Les enfants pourront faire appel à leur sens de l’observation, mais aussi à l’ouïe et au toucher. Trois activités différentes leur permettront de découvrir des portraits romains, les animaux des travaux d’Hercule, ainsi que les petits habitants des reliefs fleuris du premier étage.

Mar. 20 fév. à 10h30.
COMPLET

Avec des enfants âgés de 6 à 8 ans

Des enfants disposent sur un plateau de jeu des figurines d'animaux.
Photographie : Musée Saint-Raymond (Licence ouverte-Etalab).

Dans les pas d’Hercule

Avez-vous déjà vu Hercule, le super-héros de l’Antiquité ? Venez le rencontrer au musée et découvrez les animaux monstrueux qu’il a affrontés et les armes qu’il a utilisées.

Mar. 13 fév. à 10h30.
COMPLET

Mosaïque romaine représentant la nymphe Thétis
© Jean-François Peiré.

Si les dieux m’étaient contés

Une visite pour découvrir les dieux gréco-romains et apprendre à les reconnaître grâce aux objets et aux animaux qui leur sont associés.

Jeu. 15 fév. à 10h30.
COMPLET

Une médiatrice montre à des enfants des éléments d'une maquette de maison romaine.
Photographie : Droits réservés.

La maison à remonter le temps

Menez l’enquête en famille sur les objets employés par les Romains dans leur vie quotidienne.

Dim. 25 fév. à 15h.
Tarifs : 9 € / 5 € / 3 €.

Un enfant réalise une figurine d'oiseau en argile
Photographie : Pauline Jung.

La fabrique des Playmobils d’argile

De nombreuses petites sculptures en bronze, figurines et statuettes sont conservées au Musée Saint-Raymond. Après un temps d’observation au musée, les participants reproduisent la sculpture de leur choix dans des moules.

Mar. 20 fév. à 14h.
COMPLET

Deux enfants et une maman manipulant des playmobils représentant des divinités grecques.
Photographie : Marine Perez/Musée Saint-Raymond (Licence ouverte-Etalab).

En avant les dieux :

Votre mission : recomposer le Mont Olympe à l’aide de figurines Playmobil. En observant les sculptures de la villa de Chiragan, en relevant des défis ou en résolvant des énigmes, cette visite vous permettra d’identifier les divinités que les Romains adoraient et de reconstituer leurs figurines avec les bons attributs. Au fur et à mesure que les divinités retrouvent l’Olympe, découvrez leurs mythes.

Dim. 25 fév. à 10h30.
Tarifs : 9 € / 5 € / 3 €.

Pour accompagner votre visite avec des enfants

Composition de quatre photos présentant les mallettes de jeux
Photos : Lydia Mouysset/Musée Saint-Raymond (Licence ouverte-Etalab).

Des mallettes de jeux à emprunter

À chaque étage du musée, vous trouverez des mallettes que vous pouvez emprunter le temps de votre visite.

Les jeux qu’elles contiennent sont le gage d’une visite en famille réussie, y compris avec de très jeunes enfants. Jeux d’observation, mimes, marionnettes, devinettes… les activités sont très courtes et variées.

Pictogrammes en forme de chouettes, symbolisant les pistes sonores de l'audioguide pour enfant.

Écoutez la chouette !

À l’accueil, n’oubliez pas de prendre avec vous un audioguide gratuit !

Des pastilles sonores, spécialement conçues pour le jeune public, à partir de 6 ans, jalonnent le parcours permanent. Il suffit de repérer la chouette à proximité des objets et de taper le numéro correspondant sur le clavier de l’audioguide pour déclencher le commentaire.

Et pour les ados ou les adultes, le même audioguide fera l’affaire ! Mais cette fois-ci, c’est le pictogramme représentant une tête humaine portant des écouteurs qu’il faudra chercher.

Tout public à partir de 9 ans

Un groupe de visiteurs écoutant une médiatrice culturelle devant une sculpture de Jupiter-Sarapis
Photographie : Lydia Mouysset/Musée Saint-Raymond (Licence ouverte-Etalab).

Harry Potter Revelio

Le sortilège de Revelio permet de découvrir des choses cachées…
Quelles significations peuvent avoir les prénoms Argus ou Minerva ? De quels serpents mythiques sont inspirés les dragons et le basilic ? Comment le thème de l’au-delà fait-il écho aux grands récits mythologiques ? Vous le (re)découvrirez dans cette visite qui lèvera le voile sur de nombreux épisodes de la saga Harry Potter.
Cette visite n’est pas réservée qu’aux enfants, tous les potterheads sont les bienvenus !

Jeu. 22 fév. à 10h30.
COMPLET

Un homme, vue de dos, vêtu d'un blouson marron, portant un chapeau sur la tête et tenant un fouet dans sa main droite se tient devant des ruines antiques.
Photographie : Denis—S/Shutterstock

Archéopop

L’archéologie n’est pas un métier de tout repos ! Déjouez les pièges des temples perdus, retrouvez le crâne de cristal, mettez la main sur les trésors cachés avant vos concurrents…
Vous y avez cru ? Eh non ! L’archéologie ce n’est pas tout à fait ça… Avec comme point de départ la pop culture, venez démêler le vrai du faux sur le métier d’archéologue.
Vous ne verrez plus jamais Indiana Jones de la même façon, mais n’hésitez pas à venir avec votre fedora…

Mer. 14 fév. à 15h.
Tarifs : 9 € / 5 € / 3 €.

Un enfant réalise une figurine d'oiseau en argile
Photographie : Pauline Jung.

Huile de coude pour lampe à huile

Un atelier autour des lampes à huile utilisées par les habitants de Tolosa pour s’éclairer. Les participants découvrent la collection des lampes du musée puis en fabriquent une qu’ils conserveront.

Mar. 13 fév. à 14h.
COMPLET

Des visiteurs participant à l'activité : ils utilisent un mortier pour piler des épices.
Photographie : Loussia Da Tos/Musée Saint-Raymond (Licence ouverte-Etalab).

Magister chef

Que pouvaient bien manger les Romains ? Une cuisine à découvrir au musée… et à tester lors d’un atelier !
Les Romains mangeaient-ils vraiment des tétines de truie farcies aux oursins, des langues de paon et des talons de chameau ? Les fast-foods existaient-ils il y a deux mille ans ?
Lors de cette visite, vous en apprendrez plus sur les ingrédients et les plats dont se nourrissaient les habitants de l’Empire. Vous découvrirez également les techniques et ustensiles utilisés.
Pour terminer, un atelier vous permettra de mettre la main à la pâte et de goûter à ces saveurs oubliées. Vous repartirez avec un condiment que vous aurez concoctés vous-mêmes ainsi qu’un livret de recettes romaines faciles à reproduire chez vous !

Mer. 21 fév. à 10h30.
COMPLET

Gros plan sur une personne utilisant un calamne pour écrire.
Photographie : Corentin Noyer

Calligraphie à la romaine

Pendant l’Antiquité romaine, les murs étaient très bavards !
Au musée Saint-Raymond, vous découvrirez et observerez plusieurs inscriptions gravées dans la pierre que l’on pouvait voir dans les rues de Tolosa. Mais les lettres pouvaient aussi être peintes directement sur les murs, pour informer les passants d’un menu proposé ou bien d’un message à faire passer, comme on le voit sur les graffitis de Pompéi. Venez découvrir cette calligraphie latine, la « capitale cursive », et pratiquez-la en réalisant un signe stylisé qui sera la combinaison de vos initiales et avec lequel vous repartirez !

Ven. 16 fév. à 10h30.
Tarif : 9 €.

Un enfant tient entre ses mains la mosaïque qu'il vient de réaliser et qui représente un papillon
Photographie : Béatrice Pradillon-Marques.

Les petits mosaïstes

Après avoir découvert les mosaïques présentées dans le musée. Les enfants découvrent la technique de la mosaïque antique et en réalisent une en utilisant de petits galets.

Atelier réservé aux enfants.
Mer. 14 fév. et ven. 23 fév. à 10h30.
COMPLET

Visites flash tout public

Ces visites permettent de découvrir les collections de manière thématique. Elles sont gratuites, accessibles à tous, petits et grands, sans réservation.

Un groupe de visiteurs et un médiateur autour d'une vitrine contenant des armes gauloises.
Photographie : Laurence Peirera/Musée Saint-Raymond (Licence ouverte-Etalab).
Une médiatrice culturelle montre des outils utilisés pour l'écriture dans l'Antiquité
Photographie : Loussia Da Tos/Musée Saint-Raymond (Licence ouverte-Etalab).
Un médiateur habille un manequin avec un costume de la fin de l'Antiquité
Photographie : Laurence Peirera/Musée Saint-Raymond (Licence ouverte-Etalab).
Un médiateur culturel montre l'usage d'un métier à tisser antique
Photographie : Lydia Mouysset/Musée Saint-Raymond (Licence ouverte-Etalab).

Les armes des Gaulois

Lors de cette visite, que vous soyez petit ou grand, venez en apprendre plus sur les armes utilisées par les Gaulois et leurs prédécesseurs, dans la région Toulousaine.
Épée en bronze, lance en fer, poignard et même un casque très singulier…
Vous en saurez plus sur les spécificités de la guerre et de l’armement dans l’Antiquité. Mais surtout, en repartant, vous saurez enfin si vous avez une tête à casque !

Mer. 14 fév. à 16h, jeu. 15 fév. à 11h30 et sam. 24 fév. à 11h30.

L’écriture dans l’Antiquité

Êtes-vous plutôt papyrus ou papier ? Tablette de cire ou tablette numérique ?
Oubliez les supports d’écriture modernes, cette animation vous fera découvrir tous les outils pour écrire dans l’Antiquité grâce à des reconstitutions d’objets que vous pourrez manipuler.

Mar. 13 fév. à 11h30, jeu. 15 fév. à 15h30, ven. 16 fév. à 11h30, sam. 17 fév. à 15h30, mar. 20 fév. à 11h30 et dim. 25 fév. à 11h30.

Le costume à la fin de l’Antiquité

Si pour vous costume antique rime toujours avec toge et jupette de cuir, si vous voyez la fin de l’Empire romain comme une époque sombre et décadente, ne perdez pas une seconde !
Cette visite va bousculer les idées reçues et vous fera découvrir la richesse des costumes et des parures que portaient les femmes et les hommes en Gaule, au crépuscule de l’Empire.

Mer. 14 fév. à 11h30 et sam. 24 fév. à 15h30.

Le tissage chez les Romains

Comment s’habillaient les Romains ? Quels matériaux utilisaient-ils pour leurs vêtements ? Et au fait, comment fait-on du tissu dans l’Antiquité ?
Autour d’une reconstitution de métier à tisser antique, cette animation présente la technique du tissage et toutes les matières qui constituaient l’habit romain.

Mar. 13 fév. à 15h30, jeu. 22 fév. à 15h30 et dim. 25 fév. à 16h.

Deux personnes, de dos, assiste à la visite "Secrets de conservation" au cours de laquelle est abordée le cas d'un buste en marbre représentant l'empereur Auguste.
Photographie : Laurence Peirera/Musée Saint-Raymond (Licence ouverte-Etalab).
Vitrine du musée contenant les bijoux celtes en or.
Photographie : Frédéric Maligne/Mairie de Toulouse.
Vue de profil d'un casque de militaire.
Photographie : Jean-François Peiré.
Statue fragmentaire représentant un discobole (lanceur de disque).
Photographie : Rama/Wikimedia Commons

Secrets de conservation

Vous êtes-vous déjà demandé ce qu’il arrivait à un objet entre le moment de sa découverte et sa présentation dans un musée ?
Comment exposer les objets archéologiques qui sont brisés, rouillés, parfois méconnaissables ? Pourquoi certains portraits sculptés ont plusieurs trous à la place du nez ? Quand et comment décide-t-on de restaurer des œuvres ? Tous les secrets des coulisses du musée vous seront révélés lors de cette visite.

Sam. 17 fév. à 11h30, mer. 21 fév. à 11h30 et ven. 23 fév. à 11h30.

Des bijoux celtes en or

Lorsqu’on parle des peuples celtes dans le toulousain, vous ne pensez sûrement pas à de prestigieux colliers en or (presque) pur ou à des techniques d’orfèvrerie exceptionnelles… Vous avez tort !
La découverte de ces bijoux sera sûrement l’occasion de changer de regard sur les Celtes… et peut-être de découvrir si vous portez bien le torque.

Dim. 18 fév. à 15h30, mer. 21 fév. à 15h30 et ven. 23 fév. à 15h30.

Des Gaulois dans l’armée romaine

Tout le monde connaît les fameux légionnaires romains, mais saviez-vous qu’à leur côté se tenaient également des soldats venus de tous les territoires conquis par Rome et même au-delà ? Ces soldats, ce sont les auxiliaires. Venez découvrir leur histoire lors de cette visite au cœur de l’armée romaine.

Ven. 16 fév. à 15h30.

Les dieux du stade

Les athlètes étaient-ils nus dans l’Antiquité ? Les femmes faisaient-elles du sport ? Les sportifs étaient-ils des célébrités ?
Venez découvrir les pratiques sportives antiques à travers des statues et objets du quotidien !

Dim. 18 fév. à 11h30, mar. 20 fév. à 15h30 et jeu. 22 fév. à 11h30.

Pour les adultes

Un visiteur souriant, devant les reliefs des travaux d'Hercule, utilise l'audioguide.
Photo : Lydia Mouysset/Musée Saint-Raymond (Licence ouverte-Etalab)

Empruntez un audioguide gratuit !

Les audioguides, en français, sont disponibles gratuitement à l’accueil du musée et dans les salles.

Les pastilles sonores qui les composent vous permettront de découvrir nos collections sur un ton décalé.

Besoin d’être convaincu ? Allez, rien que pour vous la pastille sonore qui présente le Discobole !

Voilà un beau jeune homme qui fait encore mieux que la Vénus de Milo : non seulement il n’a plus de bras, mais il n’a plus de jambes et sa tête manque. Ce qui nous fait en tout cinq morceaux qui gisent peut-être encore quelque part au fond de l’Aude, près de Carcassonne, là où on l’a retrouvé au XVIIIe siècle. Au début, on n’a pas trop su ce que représentait cette statue : vu ce qu’il en reste, il pourrait aussi bien être en train de bêcher le jardin que de jouer aux dés, assis à une table. C’est d’ailleurs comme ça qu’on l’a longtemps présenté : assis. Et puis au début du XXe siècle, on a fait le rapprochement. Cette statue est tout simplement une copie d’une des œuvres les plus célèbres de l’Antiquité : le Discobole, un bronze sorti de l’imagination d’un des plus grands artistes grecs du Ve siècle avant notre ère, Myron, spécialisé entre autres dans la représentation d’athlètes en plein effort. Comme le sien, notre Discobole montre le sportif au tout dernier moment de son geste, juste avant qu’il lance son disque. Et l’œuvre de Myron était si belle, elle a tant marqué les artistes grecs et romains qu’on a continué de la copier pendant des siècles, en essayant encore et encore de retrouver la perfection de l’original. Celle-ci, qui est sortie des mains d’un artiste qui vivait au IIe siècle, 650 ou 700 ans après Myron, reste la seule copie retrouvée en Gaule. Ah oui, un dernier truc : le Discobole a tellement marqué la mémoire collective qu’on en trouve encore des traces aujourd’hui, même dans Astérix. Dans les Lauriers de César, Uderzo s’est amusé à dessiner un esclave un poil vaniteux qui prend exactement la même pose. Enfin pas longtemps, parce qu’il énerve tellement Astérix qu’il finit par se prendre une tarte. 

À venir…

Deux hommes costumés en militaires byzantins.
Photographie : Numerus Invectorum.

De Rome à Byzance : retour au début du Moyen Âge

Venez découvrir les Francs et les Romains du Moyen Âge !
Les associations Numerus Invictorum et Viatores vous présenteront leur mode vestimentaire, leur équipement militaire, les techniques de combat ou encore le commerce et les techniques d’écriture.

Dim. 3 mars, 10h-18h. Animations en continu.
Gratuit.

Afin de limiter le temps d’attente en caisse, nous vous conseillons de prendre votre billet d’entrée gratuit en ligne.

Pour retrouver l’ensemble de notre programmation à venir, consultez notre agenda !