En raison de travaux liés à l’installation de notre prochaine exposition temporaire, le sous-sol du musée ne peut plus être visité. En compensation, le tarif réduit est  appliqué aux visiteurs qui auraient dû payer le plein tarif. Merci de votre compréhension.

« Cathares ». Toulouse dans la croisade

Cathares, croisade, châteaux, inquisition, bûchers… autant de termes et d’images qui sont associés à la croisade contre les Albigeois (1209-1229).

Visuel de l'exposition "Cathares". Toulouse dans la croisade. Dessin d'un bouclier portant la croix raymondine se détachant sur des flammes.
Graphisme : Guillaume Lamarque/Direction des Musées et Monuments (Mairie de Toulouse).

Cette exposition inédite, conçue par le Musée Saint-Raymond, présente les événements et rebondissements qui ont émaillé la croisade contre les Albigeois mais aussi la question de l’hérésie dite « cathare », autour des débats qui animent actuellement la communauté des historiens.

Près de 300 objets sont exposés dans les deux sites qui accueillent l’exposition, le Musée Saint-Raymond et le Couvent des Jacobins : documents d’archives exceptionnels prêtés par des institutions prestigieuses telles que la Bibliothèque nationale de France ou les Archives nationales, objets archéologiques inédits, œuvres sculptées ou peintes, matériel de reconstitution historique de qualité scientifique (costumes, armement)…

Des dispositifs sonores, numériques et interactifs enrichiront votre expérience de visite. Le dispositif ludique tout public Trobador vous invitera à composer votre propre chronique de la croisade contre les Albigeois.

Ne manquez pas ce rendez-vous avec l’histoire de Toulouse et de l’Occitanie !

Les textes de l’exposition sont traduits en occitan, anglais et espagnol.

Informations pratiques

Exposition présentée du 5 avril 2024 au 5 janvier 2025, au Musée Saint-Raymond et au Couvent des Jacobins.
Ouverte du mardi au dimanche, de 10h à 18h. Fermée les 1er mai, 25 décembre et 1er janvier.

Billet d’entrée unique permettant d’accéder une fois aux deux sites pendant toute la durée de l’exposition. La visite peut commencer indifféremment par l’un ou l’autre site.
Avec ce même billet vous pouvez aussi visiter le parcours permanent du Musée Saint-Raymond .

Tarifs :

  • Plein tarif : 12 €
  • Tarif réduit : 8 € (enfants âgés de 6 à 17 ans, étudiants, personnes âgées de plus de 65 ans, détenteurs de la carte Toulouse Culture, pour tous le 1er dimanche de chaque mois)
  • Gratuité : enfants de moins de 6 ans, détenteurs du Pass Tourisme, détenteurs d’un Pass Annuel du Musée Saint-Raymond ou du Couvent des Jacobins.

Afin d’éviter le temps d’attente en caisse, nous vous conseillons vivement de prendre votre billet en ligne.

Un cavalier médiéval en arme charge.

Visite guidée
(site du Musée Saint-Raymond)

On vous présentera  les protagonistes de  la croisade contre les Albigeois, les événements et rebondissements qui l’ont émaillée ainsi que la vie quotidienne des Toulousains pendant les affrontements.

Prolongez votre découverte en allant visiter la partie de l’exposition présentée au Couvent des Jacobins (vous y avez accès en présentant votre billet d’entrée) et en y suivant une visite guidée.

Tarif : 5 € (en plus du billet d’entrée à l’exposition).

Une mitre à gauche et un bouclier à droite

Visite couplée
(site des Jacobins et site du Musée Saint-Raymond

Au cours de cette visite de deux heures, vous découvrirez l’ensemble de cette exposition inédite, conçue par le Musée Saint-Raymond. Votre visite débutera au Couvent des Jacobins où on vous présentera la question de l’hérésie dite « cathare », autour des débats qui animent actuellement la communauté des historiens. Le temps d’un trajet à pied de 10 mn accompagné de votre guide, vous rejoindrez le Musée Saint-Raymond pour en savoir plus sur les différents protagonistes de la croisade contre les Albigeois, les événements et rebondissements qui l’ont émaillée ainsi que la vie quotidienne des Toulousains pendant les affrontements.

Tarifs (entrée incluse) : 20 € / 16 € / 8 €.

Reconstitution d'un bouclier du XIIIe siècle.

Visite avec la Commissaire de l’exposition
(site du Musée Saint-Raymond)

En compagnie de Laure Barthet, directrice du Musée Saint-Raymond et commissaire de l’exposition, vous découvrirez de manière privilégiée les différentes thématiques abordées au Musée Saint-Raymond : les protagonistes de  la croisade contre les Albigeois, les événements et rebondissements qui l’ont émaillée ainsi que la vie quotidienne des Toulousains pendant les affrontements.

Pour aller plus loin, suivez une visite avec la Commissaire au Couvent des Jacobins.

Tarifs : 17 € / 13 € / 5 €.

Un religieux, debout devant d'autres religieux assis, pointe du doigt un homme à sa droite.

Visite guidée
(site du Couvent des Jacobins)

Au cours de cette visite vous découvrirez la partie de l’exposition présentée au Couvent des Jacobins. Conçu par le musée Saint-Raymond, le parcours est ici centré sur la question de l’hérésie dite « cathare », et les débats qui animent la communauté des historiens. Il abordera également des thèmes célèbres tels que l’Inquisition, des sites emblématiques comme Montségur ou encore les fameux « châteaux cathares ». Prolongez votre découverte en allant visiter l’autre volet de l’exposition au Musée Saint-Raymond, qui présente les événements et rebondissements qui ont émaillé la croisade contre les Albigeois  (vous y avez accès en présentant votre billet d’entrée) et en y suivant une visite guidée.

Tarif : 5 € (en plus du billet d’entrée à l’exposition).

Une mitre à gauche et un bouclier à droite

Visite couplée
(site des Jacobins puis site du Musée Saint-Raymond)

Au cours de cette visite de deux heures, vous découvrirez l’ensemble de cette exposition inédite, conçue par le Musée Saint-Raymond. Votre visite débutera au Couvent des Jacobins où on vous présentera la question de l’hérésie dite « cathare », autour des débats qui animent actuellement la communauté des historiens. Le temps d’un trajet à pied de 10 mn accompagné de votre guide, vous rejoindrez le Musée Saint-Raymond pour en savoir plus sur les différents protagonistes de la croisade contre les Albigeois, les événements et rebondissements qui l’ont émaillée ainsi que la vie quotidienne des Toulousains pendant les affrontements.

Tarifs (entrée incluse) : 20 € / 16 € / 8 €.

Le château de Montségur.

Visite avec la Commissaire de l’exposition
(site du Couvent des Jacobins)

En compagnie de Laure Barthet, directrice du Musée Saint-Raymond et commissaire de l’exposition, vous découvrirez de manière privilégiée les différentes thématiques abordées au Couvent des Jacobins : la question de l’hérésie dite « cathare », autour des débats qui animent actuellement la communauté des historiens, l’Inquisition, des sites emblématiques comme Montségur ou encore les fameux « châteaux cathares ».

Pour aller plus loin, suivez une visite avec la commissaire au Musée Saint-Raymond

Tarifs : 17 € / 13 € / 5 €.

Logo de l'Inrap

L’Institut national de recherches archéologiques préventives est un établissement public placé sous la tutelle des ministères de la Culture et de la Recherche. Il assure la détection et l’étude du patrimoine archéologique en amont des travaux d’aménagement du territoire et réalise chaque année quelque 1800 diagnostics archéologiques et plus de 200 fouilles pour le compte des aménageurs privés et publics, en France métropolitaine et outre-mer. Ses missions s’étendent à l’analyse et à l’interprétation scientifiques des données de fouille ainsi qu’à la diffusion de la connaissance archéologique. Ses 2 200 agents, répartis dans 8 directions régionales et interrégionales, 42 centres de recherche et un siège à Paris, en font le plus grand opérateur de recherche archéologique européen.

Logo de l'université Toulouse Jean Jaurès

Riche, plurielle et diverse, l’Université Toulouse – Jean Jaurès figure dans les meilleures universités françaises d’arts, lettres et langues et de sciences humaines et sociales, tant du point de vue de la formation que de la recherche. Elle est pluridisciplinaire puisqu’elle embrasse aussi de manière innovante le champ des sciences et des technologies, mais aussi du droit, de l’économie et de la gestion.
En matière d’accompagnement à la réussite des étudiants, l’UT2J s’est distinguée par un fort volontarisme et des dispositifs innovants comme l’accueil, l’intégration des premières années par les étudiants de deuxième année et au-delà, depuis la rentrée 2011. En matière de recherche, 80% de ses laboratoires sont classées A+, selon la classification de l’Agence d’évaluation de la recherche et de l’enseignement supérieur. Particulièrement dynamique sur plan de la vie étudiante et culturelle, elle possède le seul bâtiment culturel universitaire en Europe d’envergure, La Fabrique, qui propose plus de 120 spectacles par an dans une salle de spectacle dédiée de plus de 170 place (La Scène) et plusieurs espaces d’exposition de haut niveau. Seule université de l’hexagone à être intégralement reconstruite, l’UT2J a pour ambition d’offrir à l’ensemble de ses usagers un cadre de vie, de travail et d’études au niveau des plus hauts standards internationaux.

Fondé en 1826, Le Figaro est le plus ancien quotidien généraliste national et la plus grande rédaction de France. Construit en 3 cahiers (Actualités, Economie et Lifestyle), le quotidien Le Figaro est le leader des titres d’information en France. Il propose à ses lecteurs une offre complète grâce à ses nombreux suppléments thématiques (Santé, Culture, Littéraire, Entrepreneurs) et ses magazines du week-end (Le Figaro Magazine, Madame Figaro et TV Magazine). Le Figaro est également devenu un acteur important de l’information sur le numérique grâce à son site devenu leader des sites d’actualité, son application mobile et ses offres d’abonnements numériques destinées à tous les publics.
La langue Française est un marqueur phare du Groupe Figaro : le quotidien Le Figaro, Le Figaro Magazine et Le Figaro littéraire défendent vaillamment auprès de leurs lecteurs les spécificités et les usages du Français. Régulièrement l’histoire ou l’actualité de notre langue y ont les honneurs.

Logo du magazine Le Point

Fondé en 1972, Le Point est un magazine français d’information générale. Diffusé chaque semaine à près de 300 000 exemplaires, il occupe la première place des magazines d’actualité en ventes kiosque. Construit sur les valeurs sûres du journalisme – rigueur, indépendance, proximité –, Le Point s’adresse à un lectorat influent (cadres dirigeants, leaders d’opinion, CSP+) et attire près de 2 millions de lecteurs chaque semaine et plus de 10 millions de lecteurs par mois. Les supports numériques du Point fédèrent une audience de plus de 8 millions de visiteurs uniques mensuels, dont plus de 80% en mobilité. Le Point fait partie du top 15 des sites d’information générale en France, et du top 10 en mobilité.

Logo de France 3 Occitanie

Du spectacle vivant à la littérature en passant par la musique, la culture scientifique ou l’histoire… France 3 Occitanie est un vecteur im­portant de promotion, de soutien à toutes les cultures et aux différentes formes de savoir.
Dans un environnement médiatique en constante mutation, France 3 conforte son rôle de service public et d’utilité sociale en permettant à tous les publics d’avoir accès gratuitement à des programmes de proximité, des productions éclectiques et de qualité.
Retrouvez toutes les offres régionales de France Télévisions ainsi que toute l’actualité de votre région dans les éditions d’information ICI 12/13 et ICI 19/20 sur la plateforme france.tv

France Bleu Occitanie est une radio de proximité du groupe Radio France. Radio locale de service public, elle émet sur 8 départements (Haute-Garonne, Ariège, Aude, Aveyron, Lot, Tarn, Tarn-et-Garonne et Gers + Agen)

À écouter sur le Midi toulousain sur 91.8 Mhz.

Entre 7 heures et 9 heures, sa matinale est diffusée en direct à la télévision sur France 3 Occitanie.

Logo du réseau de transport Tisséo

Tisséo Voyageurs est la régie des transports en commun de l’agglomération toulousaine.

Acteur majeur de la mobilité, Tisséo Voyageurs a pour missions l’exploitation, le développement et la commercialisation du service de transports urbains sur un territoire de plus de 100 communes : un vaste périmètre à couvrir qui équivaut à une population d’un million d’habitants.

Près de 200 millions de déplacements ont été comptabilisés en 2019 sur le réseau Tisséo.

Ce dernier se compose de 2 lignes de métro, 1 ligne de tramway, 1 ligne de téléphérique (Téléo), 10 lignes Linéo et près de 140 lignes de bus.

L’Autorité organisatrice, Tisséo Collectivités (ou Syndicat Mixte des Transports en Commun) réunit 4 intercommunalités définit la politique de développement et d’investissement des transports et fixe les objectifs et moyens assignés à la Régie pour la période 2017-2021 dans le cadre d’un contrat de service public.

Commissariat

  • Laure Barthet, Conservatrice en chef du patrimoine, directrice du musée Saint-Raymond

Commissariat associé

  • Laurent Macé, professeur des universités, Toulouse II Jean-Jaurès
  • Jean Catalo, archéologue Inrap, UMR 5608 TRACES – Terrae

Accompagnement scientifique

Nous exprimons notre reconnaissance à tous les contributeurs du catalogue qui ont permis d’enrichir les contenus scientifiques de l’exposition, et tout particulièrement à Alessia Trivellone.
Nous souhaitons également remercier Anaïs Monrozier et David Maso, de l’association patrimoine mondial « Le système de forteresses de la sénéchaussée de Carcassonne » (conseil départemental de l’Aude) dans le cadre du partenariat scientifique engagé avec le musée Saint-Raymond.

Direction de projet

  • Pierre Espluglas-Labatut, adjoint au maire de Toulouse, chargé des musées
  • Alexandre Durand, directeur général Culture à la Ville et Métropole de Toulouse
  • Francis Duranthon, directeur des musées et monuments de Toulouse
  • David Madec, directeur adjoint des musées et monuments de Toulouse

Notre gratitude va également à l’ensemble des équipes de la Direction générale de la Culture de Toulouse Métropole, de la Direction des Musées et Monuments de Toulouse, à la direction des Jacobins pour l’accueil de l’exposition, à l’atelier de restauration du patrimoine de Toulouse Métropole et à la direction de la communication de Toulouse Métropole.

Coordination

  • Jean-Baptiste Cyrille-Lytras, musée Saint-Raymond

Muséographie

  • Laure Barthet
  • Avec le concours des équipes de médiation du musée Saint-Raymond et du couvent des Jacobins : Pierre André, Pierre Catalo, Loussia Da Tos, Valérie Dumoulin, Marie-Claire Garros, Marine Perez, Mathieu Scapin et Arthur Tissier

Scénographie

  • Emmanuelle Sapet et Claire Van der Boog, direction de la communication, Toulouse Métropole

Graphisme

  • Teddy Bélier Design
  • Guillaume Lamarque (affiche)

AMO Multimédias

  • AVE Culture – Aurélien Vigouroux

Gestion des prêts et iconographie

  • Margaux Bekas, conservatrice du patrimoine, responsable du pôle collections, musée Saint-Raymond
  • Virginie Gimat, régisseur des collections, musée Saint-Raymond
  • Christelle Molinié, responsable des ressources documentaires, musée Saint-Raymond

Fabrication

  • Sas Créations

Éclairage

  • On stage – Thomas Leroy

Multimédias et intégration

  • KALÉO
  • Anagram audiovisuel
  • Opixido

Pastilles sonores

  • Jean-Christophe Piot
  • Laure Barthet

Communication

  • David Madec, direction des Musées et monuments de Toulouse
  • Lydia Mouysset, musée Saint-Raymond
  • Odélie Hamernig, couvent des Jacobins
  • Alambret Communication
  • Aline Degert-Maugard, service de presse Mairie de Toulouse

L’exposition n’aurait pu voir le jour sans la générosité des musées et des institutions qui ont consenti les prêts.

ESPAGNE

  • Museo Diocesano Barbastro-Monzón (Barbastro)

FRANCE

  • Archives départementales de l’Aude (Carcassonne)
  • Archives départementales du Gard (Nîmes)
  • Archives départementales de la Haute-Garonne (Toulouse)
  • Archives départementales de l’Hérault (Montpellier)
  • Archives départementales du Maine-et-Loire (Angers)
  • Archives départementales du Tarn (Albi)
  • Archives départementales du Tarn-et-Garonne (Montauban)
  • Archives municipales de Toulouse
  • Archives nationales (Paris)
  • Association archéologique, musée de Villariès
  • Association Mission Patrimoine mondial, « Le système de forteresses de la sénéchaussée de Carcassonne », Département de l’Aude
  • Bibliothèque municipale de Lyon
  • Bibliothèque municipale de Toulouse
  • Bibliothèque nationale de France – département des Manuscrits (Paris)
  • Château & Parc de Merville
  • Château de Versailles
  • DRAC Occitanie
  • Mgr Bertrand de La Sougeole (recteur de la Cathédrale Saint-Nazaire de
  • Carcassonne)
  • Musées de Béziers (Béziers)
  • Musée archéologique de Montségur (Montségur)
  • Musée départemental de l’Oise (MUDO) (Beauvais)
  • Musée municipal de Lastours (Lastours)
  • Musée Clément Ader (Muret)
  • Musée de Cluny, musée national du Moyen Âge (Paris)
  • Musée des Arts précieux Paul-Dupuy (Toulouse)
  • Musée des Augustins (Toulouse)
  • Mairie de Termes – Château (Termes)
  • Mairie de Toulouse – Basilique Saint-Sernin
  • Palais-musée des Archevêques (Narbonne)
  • Carlo Niato
  • Association des Guerriers du Moyen Âge
  • Association des Milites de Dun

ROYAUME-UNI

  • The British Museum (Londres)

Alambret Communication
Marion Gales
marion@alambret.com
01 48 87 70 77
06 43 16 56 58

Service de presse Mairie de Toulouse
Aline Degert Maugard
aline.degert-maugard@mairie-toulouse.fr
05 67 73 88 41
07 86 52 56 53