En raison de travaux liés à l’installation de notre prochaine exposition temporaire, le sous-sol du musée ne peut plus être visité. En compensation, le tarif réduit est  appliqué aux visiteurs qui auraient dû payer le plein tarif. Merci de votre compréhension.

La Canso [page test]

Bienvenue, célèbre troubadour !
Ici vous pourrez réécouter votre chanson tant que vous le souhaitez. [remplacer video par Canso]

Portant la croix raimondine, le comte de Toulouse mène les Occitans.
Face à lui les Croisés, conduits par Simon au lion d’argent.
Accusée par le pape d’hérésie, Toulouse est assiégée.
Elle résiste longtemps mais finit par céder.
La ville reste riche et prospère et le montre en chantant :

« Per Tolosa totjorn mai,
per Tolosa totjorn mai,
per Tolosa totjorn mai,
per Tolosa totjorn mai ! »

Pour réformer l’Eglise, le pape évince tous ses opposants.
Il utilise une tactique, qui est de les traiter d’hérétiques.
Vêtus de robes longues les mendiants prêchent en noir et blanc.
Même les puissants font face à l’Inquisition.
L’hérésie est matée, le comte mort, place au pape et au roi.

Per Tolosa totjorn mai,
per Tolosa totjorn mai,
per Tolosa totjorn mai,
per Tolosa totjorn mai !

Musique : d’après Stanley Yong, The White Stripes – Seven Nation Army [Medieval Style Cover]

Paroles : services des publics du couvent des Jacobins et du musée Saint-Raymond (Pierre André, Valérie Dumoulin, Marie-Claire Garros, Pierre Catalo, Marine Perez, Mathieu Scapin, Loussia Da Tos).