Menu
MSR, Musée Sain MSR, Musée Sain


Place Saint-Sernin. Tél : 05 61 22 31 44. Ouvert du mardi au dimanche, de 10 h à 18 h.

Wisigoths. Rois de Toulouse



Exposition présentée du 27 février au 27 septembre 2020.


Le 1600e anniversaire de l’installation des Wisigoths à Toulouse est une belle occasion pour le musée Saint-Raymond, musée d’Archéologie de Toulouse, de présenter au public une part de son histoire qu’il méconnaît bien souvent, en centrant le propos de cette exposition sur la capitale Tolosa et son territoire au Ve siècle.

En lien avec les sources écrites, le parcours présente les résultats des recherches archéologiques, notamment des plus récentes, certaines inédites. Il permet d’aborder l’origine des Wisigoths et les relations qu’ils entretenaient avec les Romains, la culture matérielle propre à ce peuple ainsi que des coutumes spécifiques connues pour l’essentiel grâce à l’archéologie funéraire.

En 419, les Wisigoths sont installés dans le Sud-Ouest de la Gaule par l’Empire romain d’Occident, sur un territoire consenti par l’empereur Honorius. Toulouse, leur résidence royale, devient au fur et à mesure des événements et de l’indépendance prise par les Goths, capitale d’un royaume souvent désigné par les historiens comme le royaume de Toulouse.

En près d’un siècle, les rois wisigoths établissent une dynastie et étendent leur autorité de la Loire au Sud de l’Espagne mettant ainsi en place l’un des premiers royaumes barbares d’Occident qui prend fin dans le Sud-Ouest au début du VIe siècle, à la suite de la mort d’Alaric II en 507. Si tous ces événements sont assez bien connus grâce aux auteurs latins contemporains, les traces matérielles d’une présence germanique dans notre région ont souvent été considérées comme peu nombreuses ce que viennent contredire les récentes découvertes mises au jour dans le Sud-Ouest.

Plus de 250 objets, dont près de 200 prêtés par 35 institutions françaises et européennes (Ukraine, Pologne, Autriche, Romanie, Moldavie...) sont répartis dans le parcours de visite. Deux visites sonores complètent le parcours. La première, à écouter en famille, est une saga qui permet de plonger dans l’histoire des Wisigoths en suivant le périple d’un ensemble de personnages, de la Pologne jusqu’au royaume de Toulouse. La seconde, destinée aux amateurs de ton décalé, permet de découvrir certains objets exposés avec humour. Des vidéos et des dispositifs ludiques et numériques enrichissent également l’expérience de visite.

PLUS D'INFOS
Pour en savoir plus sur le parcours de visite, rendez-vous ici.

OUVERTURE
Du mardi au dimanche de 10 h à 18 h.
Fermée le 1er mai.

TARIFS
(conditions de réduction et de gratuité soumises à la présentation d’un justificatif en cours de validité)

Exposition seule : 
> Plein tarif : 5 €
> Tarif réduit : 3 € 
> Gratuité : pour les moins de 19 ans

Exposition avec accès à la collection permanente : 
> Plein tarif : 8 €
> Tarifs réduits : 
 - 5 € pour les titulaires de la carte Toulouse Cultures
 - 3 € pour les étudiants et les titulaires de la carte Mon Toulouse Senior
> Gratuité : pour les moins de 19 ans.

VISITES GUIDEES
Programmation et achat des billets ici.


 


Commissariat
Laure Barthet
conservateur du Patrimoine et directrice du musée Saint-Raymond

Claudine Jacquet
attachée de conservation du Patrimoine au musée Saint-Raymond

Commissariat associé
Emmanuelle Boube
maître de Conférence à l’université Toulouse Jean Jaurès, laboratoire TRACES

Jean-Luc Boudartchouk
directeur adjoint scientifique et technique, direction interrégionale Midi-Méditerranée de l’Institut national de recherches archéologiques préventives

Muséographie
Laure Barthet
Claudine Jacquet
équipe du musée Saint-Raymond

Scénographie
Emmanuelle Sapet, Direction de la Communication - Toulouse Métropole

Graphisme
Teddy Bélier Design


 

Le Service régional de l’Archéologie et de la Connaissance d’Occitanie est le référent régional pour toute question relative à l’archéologie. Ses missions, pour l’essentiel contenues dans le livre V du Code du patrimoine, reposent sur un triptyque dont chaque volet est fondé sur une démarche d’expertise scientifique : connaître et étudier, sauvegarder, protéger et conserver, informer, valoriser et promouvoir.

L’Institut national de recherches archéologiques préventives est un établissement public placé sous la tutelle des ministères de la Culture et de la Recherche. Il assure la détection et l’étude du patrimoine archéologique en amont des travaux d’aménagement du territoire et réalise chaque année quelque 1800 diagnostics archéologiques et plus de 200 fouilles pour le compte des aménageurs privés et publics, en France métropolitaine et outre-mer. Ses missions s’étendent à l’analyse et à l’interprétation scientifiques des données de fouille ainsi qu’à la diffusion de la connaissance archéologique. Ses 2 200 agents, répartis dans 8 directions régionales et interrégionales, 42 centres de recherche et un siège à Paris, en font le plus grand opérateur de recherche archéologique européen.

TRACES (acronyme pour «Travaux et Recherches Archéologiques sur les Cultures, les Espaces et les Sociétés») est une unité mixte du CNRS (UMR 5608), ayant pour tutelle, outre le CNRS, l’université Toulouse II Jean-Jaurès et le ministère de la Culture. Le laboratoire est conventionné par ailleurs avec l’EHESS, l’Inrap et le Service Archéologique de Toulouse Métropole

Créé en 1994, HADÈS est le plus ancien bureau d’études archéologiques créé en France. Agréé par le ministère de la Culture en qualité d’opérateur en archéologie préventive, les chercheurs d’HADÈS réalisent des missions d’expertises, d’études, de valorisation et de fouilles sur les sites, monuments et objets archéologiques des périodes allant de la protohistoire jusqu’à nos jours, en France et en Outre-Mer.
HADÈS est devenu Société Coopérative et Participative (SCOP) en 2018 avec 33 associés – scientifiques et administratifs. Ce choix est fondé sur notre adhésion aux valeurs du mouvement coopératif : prééminence de la personne humaine, démocratie et solidarité.
Depuis 2012, HADÈS est le seul opérateur d’archéologie préventive à être certifié ISO 9001 pour sa démarche qualité.

L’Association Toulouse wisigothique est née à l’automne 2017 en vue de contribuer à la préservation et à la diffusion de la mémoire wisigothique de Toulouse par la réalisation et la promotion d’événements destinés à marquer le 1600e anniversaire du royaume wisigoth de Toulouse (418-507). Son plan d’activités comprend l’organisation de Journées de conférences publiques destinées à sensibiliser et à informer les Toulousaines et les Toulousains sur ce siècle méconnu mais prestigieux de l’histoire de la ville, le soutien de la réalisation par le Musée Saint-Raymond d’une exposition consacrée au royaume wisigoth de Toulouse, ainsi que diverses propositions visant à rappeler le rôle majeur joué par les rois wisigoths de Toulouse dans l’Europe du Ve siècle, notamment la dénomination d’espaces publics, la pose de plaques commémoratives ou la tenue d’événements culturels tels que la représentation de l’opéra de Verdi, Attila.


 

Wisigoths. Rois de Toulouse

Lu 2893 fois

Suivez-nous
Facebook
Twitter
Instagram
Pinterest
YouTube






Inscription à la newsletter