Menu
MSR, Musée Sain MSR, Musée Sain


Fermeture pour travaux du 2 novembre 2021 au 3 janvier 2022. Mail : contact.saintraymond@culture.toulouse.fr

Les Mercredis de l'Archéologie - 2021



Les Mercredis de l'archéologie
Ce nouveau cycle des Mercredis de l’Archéologie fera le lien avec le Congrès préhistorique de France organisé par le laboratoire Traces en juin 2021. Toutes les conférences seront données en ligne.


Les rapports hommes/femmes chez les premiers agriculteurs européens : un premier état des lieux

Anne Augereau
Ingénieure chargée de recherche à l'Inrap


Le Néolithique est la période qui voit le développement de la sédentarisation, de l’élevage et de l’agriculture. Ce nouveau mode de vie  est né dans le Croissant fertile et va ensuite essaimer dans presque toute l’Europe. La culture dite Rubanée, qui se développe entre 5500 et 4900 avant notre ère, est à l’origine de la « néolithisation » de l’Europe centrale jusque dans le Bassin parisien. Dans cette culture, les données sont nombreuses et variées pour étudier les rapports entre les hommes et les femmes à cette période charnière de l’humanité qui fonde lointainement mais durablement notre mode de vie actuel. En effet, les nombreux et riches cimetières de cette culture livrent de multiples individus, hommes, femmes, enfants, vieillards, dont les identités et les parcours de vie peuvent être en partie restitués : objets de parure, éléments du costume, armes et outils introduits à leurs côtés et dessinant une partie de leur identité, analyses chimiques débouchant sur des information sur leur santé, leur alimentation et leurs origines, éléments sur leurs activités par l’analyse de la morphologie de leurs os, etc..   C’est la somme et le croisement de l’ensemble de ces données qui permet une étude des hommes et des femmes néolithiques, leur rôles, leurs traitements dans la vie et dans la mort, et parfois leurs relations. 

Mercredi 1er décembre à 20 h. Lien de connexion : https://univ-tlse2.zoom.us/j/98926230088

 

La guerre avant l'agriculture. Le cas des chasseurs-cueilleurs d'Australie

Christophe Darmangeat
Maître de conférences à l'université de Paris


Que peuvent nous apprendre les chasseurs-cueilleurs d'Australie sur la violence dans des sociétés sans richesses ni structures politiques ? L'immense documentation ethnologique révèle, chez les Aborigènes, l’ampleur et la violence de conflits collectifs qui constituaient parfois d'authentiques guerres. Dépourvus de tout but économique ou politique, ces affrontements s’inscrivaient dans un fascinant système judiciaire.
L'exemple australien, avec ses tactiques militaires élaborées, ses armes spécifiquement conçues pour le combat, mais aussi sa quasi-invisibilité archéologique, bouscule l'idée communément admise du pacifisme des chasseurs-cueilleurs, et jette une imposante pierre taillée dans le jardin d'Eden supposé de notre propre Paléolithique.

Les travaux de Christophe Darmangeat s’efforcent de renouveler l'approche marxiste sur des questions telles que l'origine de la domination masculine, celles des inégalités de richesse et, ici, la justice et la guerre primitives.
Son blog : La Hutte des classes
Son dernier livre : Justice et guerre en Australie aborigène

La conférence est accessible sur la chaîne YouTube de l’intervenant.


 

Les animaux pour comprendre la préhistoire

Clément Birouste
Post-doctorant au laboratoire Traces


Plus de 15 000 ans avant que ne s’impose l’idée de nature dans l’Occident moderne, des humains vivaient avec et par d’autres animaux. Les relations entre vivants n’étaient alors vraisemblablement pas pensées et organisées d’une manière qui nous est familière. Dans ces conditions, comment tenter de restituer aujourd’hui, au moyen de l'archéologie, le rapport au monde de ces sociétés du Paléolithique européen ? L'exemple des chasseurs-cueilleurs du Magdalénien, qui vivaient dans le Sud-Ouest de la France à la fin du Paléolithique, avec leurs célèbres images figurant des animaux, et de nombreux restes osseux animaux et humains provenant de sites archéologiques, permet d'explorer cette question.

Mercredi 29 septembre. L'enregistrement de la conférence est accessible ici.
 

L'âge du Bronze en France : quoi de neuf ?

Claude Mordant
Professeur émérite à l'université de Bourgogne


Ces 30 dernières années, la recherche archéologique en France a mis au jour des pans entiers de l’histoire matérielle des sociétés de l’âge du Bronze, et comblé ainsi de nombreuses lacunes. Cette conférence invitera à découvrir non seulement ces nouveautés, mais aussi le renouvellement des méthodes et interprétations appliquées à ces sociétés de la Protohistoire.

Mercredi 10 novembre. L'enregistrement de la conférence est accessible ici.

Du sel au menu ? Aux origines d’une production néolithique

Olivier Weller
Chercheur au CNRS, directeur de l'UMR Trajectoires (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne et CNRS)


Produit essentiel à l’homme et l'animal, mais disparu aux yeux des archéologues, le sel est une matière première cruciale dans de nombreux systèmes économiques. C’est d’autant plus vrai pour les économies pré- et protohistoriques, où le sel sert à la confection de salaisons, à l’alimentation animale, à l’artisanat, mais également comme réserve de valeur et peut-être aussi comme valeur étalon d’échange.
A travers plusieurs exemples en France, en Europe et au-delà, nous verrons comment l’archéologue peut saisir ce produit invisible en travaillant sur les ressources naturelles (eau de mer, sable salé, source salée, sel gemme…), les déchets d’exploitation (terre cuite, amas charbonneux, structures de filtrage, outils en pierre…), l’organisation des territoires (contrôle des ressources, voies de circulation) ou les impacts environnementaux de ces exploitations anciennes. Ces recherches ouvrent également sur des questions liées aux économies de subsistance, aux réseaux d’échanges et aux fonctions socio-économiques de cet ancien « or blanc » qui, en réalité et selon les moments, ont pu fortement varier.
 

Mercredi 17 novembre. L'enregistrement de la conférence est accessible ici.
 

Lu 2976 fois

Suivez-nous
Facebook
Twitter
Instagram
Pinterest
YouTube






Inscription à la newsletter