Menu
MSR, Musée Sain MSR, Musée Sain


Place Saint-Sernin. Tél. : 05 61 22 31 44. Ouvert 7/7. 10:00-18:00. Gratuit pour les - de 18 ans. Gratuit pour tous chaque 1er dimanche du mois.

Breaking news - Le coup de gueule des amazones




Cher public, nous t'écrivons cette lettre électronique en cachette pour dénoncer notre mise à l'écart !
Bien que le risque de se faire traiter de guerrières revendicatrices soit immense, nous ne te laisserons pas sans connaître l'objet de notre colère. Nous comptons ainsi sur toi pour répandre la vérité dans toute l'Occitanie, et bien au-delà si tu passes les fêtes dans des régions plus éloignées.

Nous, les Amazones, nous pensions avoir tout vu et tout supporté en 2000 ans d'existence !
Tant d'hommes combattus pour affirmer notre identité et rétablir la justice entre les sexes...
Tant de siècles passés au fond de la Garonne jusqu'à notre découverte en 1609... Heureusement que nous n'avons pas été réutilisées comme tous ces blocs sculptés remployés pour construire le quai de la Prairie des Filtres comme d'autres blocs architecturaux d'époque romaine !
Coup de bol, un collectionneur nous a récupérées au XVIIIe siècle ; comme quoi, les hommes ne sont pas tous à jeter ! En offrant une partie de ses trésors, Pierre Rivals, notre sauveur, nous a permis d'intégrer la collection de sculptures du MSR.

Franchement, nous avons fait tout ce que nous avons pu pour être à la hauteur du lieu et augmenter la fréquentation du musée.
Par exemple, lors des soirées Mythic 2016, même si Vénus l'a remporté d'une courte tête (de toutes façons c'est tout ce qu'il lui reste), nous sommes restées wineuses jusqu'au bout ! Et cela n'a rien à voir avec nos deux paires d'atouts qui, malgré la légende et comme vous pouvez le constater, sont bel et bien entiers.
À propos de ces soirées spéciales célibataires, nous étions certainement de telles rivales pour les autres sculptures féminines, que nous ne pourrons même pas participer aux soirées Mythic de cette année...
Comme tu peux le constater, cher public, tout semble concourir à une criante vérité...
Nous accusons le MSR d'une véritable conspiration à notre encontre !

En effet, comme tu le sais, depuis 5 semaines le deuxième étage du MSR ne t'est plus accessible. Et tu trouves cela normal ?
Plus d'un mois sans pouvoir venir te ressourcer parmi les objets qui ancrent les origines de Toulouse... Aux dires de l'équipe de conservation, cette interruption temporaire était nécessaire pour transformer la muséographie des espaces consacrés à l'antique Tolosa.
Mais, maintenant que le parcours de visite est à nouveau ouvert à ton admiration et à ta présence sans cesse renouvelée, dès ta prochaine venue tu pourras constater par toi même notre disparition.

Nous n'avons rien pu faire. Même le SOAL (syndicat des oeuvres antiques lacunaires) nous a demandé de laisser tomber l'affaire.
Pour des raisons scientifiques, logiques, ergonomiques et historiques, notre présence n'est plus justifiée à Tolosa.
Les chercheurs ont déterminé notre appartenance à un combo de trois blocs représentant le décor d'un tombeau monumental. Ainsi, rattachées à une thématique funéraire, notre place est enregistrée parmi les objets présentés au sous-sol, dans la nécropole.
Du coup, nous voilà consignées dans les réserves du musée jusqu'à la rénovation du sous-sol, en 2018.
Sous prétexte qu'on papote trop, on nous a mises face au mur !
Ultime humiliation, nous qui vivions notre féminisme sans soutien-gorge, nous voilà sanglées comme si notre marbre était du verre !
Comment lever l'arme contre les hommes maintenant ? Nous qui assurions notre perpétuation et notre descendance, nous sommes confinées sine die dans un endroit tenu secret.
De toutes façons nous ne reviendrons pas sur notre décision de nous venger : nous rallions immédiatement la cause de ceux qui n'aiment pas les musées pour nous incruster dans la visite du 29 janvier qui leur est spécialement réservée.

Cher public, par les dieux de l'Olympe, et si tu ne veux pas faire partie des dommages collatéraux en lien avec notre fureur, nous exigeons que tu contactes la presse et que tu démarres une pétition dans le livre d'or situé à l'accueil du MSR !

En attendant, cher public, nous te souhaitons une année 2017 placée sous le signe de la culture en liberté !
[Bisous]

Lu 564 fois

Suivez-nous
Facebook
Twitter
Instagram
Pinterest
YouTube







Inscription à la newsletter