Menu
MSR, Musée Sain MSR, Musée Sain


Place Saint-Sernin. Tél. : 05 61 22 31 44. Ouvert 7/7, de 10:00 à 18:00. Gratuit pour les - 18 ans. Gratuit pour tous chaque premier dimanche du mois.


Seau en bois




© J.-F. Peiré
© J.-F. Peiré
Découvert dans un puits, sur le site de Vieille-Toulouse (Haute-Garonne), ce seau était incontestablement un objet de luxe.

Il se compose de huit bandes en bois d’if, d’inégales largeurs, maintenues par cinq feuillards en tôle de bronze, alternativement lisses ou décorés.
Les décors présentent un motif végétal typiquement celte, très dépouillé, qui se répète trois fois sur chaque tôle. Il s’agit de deux rinceaux à enroulements spiralés, reliés par une spirale commune et ponctués au centre de chaque tige d’un petit S vertical inversé ; un petit globule timbre les extrémités de chaque élément. Trois globules séparent les séquences décoratives comme pour imiter les fixations en bronze. Le seau a perdu l’anse fixée à deux attaches en bronze accrochées à la paroi. Une seule de ces attaches subsiste ; elle représente une tête d’animal stylisée.

On ne connaît qu’une dizaine d’exemplaires à peu près complets de ce type d’objet, tous en bois d’if. Ils ont été découverts sur des sites funéraires ou rituels, en Allemagne, en Angleterre et en France, près d’Agen.

À quoi ces seaux servaient-ils ?
Quelques-uns ont pu être employés comme urnes cinéraires, pour enfermer les cendres des défunts. D’autres ont été déposés dans les puits, en offrande. Il est possible aussi qu’ils aient été employés dans le cadre de la toilette. Mais, la majeure partie des chercheurs pense que ces récipients étaient utilisés, lors des consommations collectives de vin, pour effectuer le mélange de l’eau et du vin.
Ce dernier, très apprécié des Gaulois, était importé pour satisfaire les membres d’une élite, sans doute guerrière. Cependant, dans le cas précis de cet objet, la faible dimension de son diamètre rend cette interprétation incertaine, sans pour autant lui trouver une fonction plus précise. Quoi qu’il en soit, cet objet luxueux et typiquement gaulois reflète la position sociale de son propriétaire.

Lu 1829 fois

Suivez-nous
Facebook
Twitter
Instagram
Pinterest







Inscription à la newsletter