Menu
MSR, Musée Sain MSR, Musée Sain


Place Saint-Sernin. Tél. : 05 61 22 31 44. Ouvert 7/7, de 10:00 à 18:00. Gratuit pour les - 18 ans. Gratuit pour tous chaque premier dimanche du mois.


Monnaies exposée à l'étage Chiragan




Aureus d’Antonia Minor, sœur d’Octave, mère de Claude, grand-mère de Caligula. Frappé à Lyon entre 41 et 45.
Aureus d’Antonia Minor, sœur d’Octave, mère de Claude, grand-mère de Caligula. Frappé à Lyon entre 41 et 45.
À l’époque romaine, la monnaie est, comme aujourd’hui, un objet de la vie quotidienne ; toutes les catégories sociales sont en contact avec elle.
En plus de sa fonction économique, elle est un instrument de propagande au service du pouvoir en place.
Chaque nouvel empereur frappe monnaie à son nom dès son accession au trône. Le message délivré sur ce petit objet métallique qui passe de main en main doit être compréhensible par tous, du sénateur à l’esclave.

Sesterce d’Antonin le Pieux représentant le Tibre personnifié. Frappé à Rome entre 140 et 144.
Sesterce d’Antonin le Pieux représentant le Tibre personnifié. Frappé à Rome entre 140 et 144.
Grâce à la monnaie, l’empereur révèle son image au peuple, en associant souvent celles des membres de sa famille, sa mère, son épouse et surtout ses enfants, légitimes ou adoptifs, amenés à lui succéder. Son portrait s’agrémente de nombreux attributs, le port de vêtements civils ou militaires, de bijoux ou d’armes. Les coiffures, masculines comme féminines, ont une influence non négligeable sur la mode du temps.

Ces représentations sont complétées par des légendes sur lesquelles figurent les nombreux titres qui confèrent à l’empereur son autorité : tribun de la plèbe, Augustus, Père de la Patrie, grand prêtre, vainqueur des peuples Parthes, Daces ou Germains.
La face arrière des frappes, ou « revers », répond au discours entamé sur l’avers, ou « droit ». La légende est parfois la même sur les deux faces mais les représentations choisies pour le revers mettent souvent en scène les événements qui rythment les règnes. Elles vantent les conquêtes et les succès militaires, présentent les tendances religieuses, les nouveaux monuments érigés ou ceux qui ont été restaurés.

Aureus de Septime Sévère et de son fils Caracalla. Frappé à Rome à partir de 201.
Aureus de Septime Sévère et de son fils Caracalla. Frappé à Rome à partir de 201.
Enfin, les monnaies sont aussi annonciatrices des naissances dans la maison impériale, comme de la mort des princes ou de la divinisation des empereurs, voire de certaines impératrices. La monnaie peut ainsi être considérée comme le premier média dans une civilisation qui sut si fortement utiliser l’image impériale.

Lu 1800 fois

Dans la même rubrique :
< >

Suivez-nous
Facebook
Twitter
Instagram
Pinterest







Inscription à la newsletter