msrtoulouse

1 Ter place Saint-Sernin 31000 Toulouse Tél. : 05 61 22 31 44. Ouvert 7/7 de 10 h à 18 h.

Marc Aurèle


© J.-F. Peiré
© J.-F. Peiré

Adoptés par Antonin à la demande d’Hadrien, Marc Aurèle et Lucius Verus règneront conjointement jusqu’à la mort du second, en 169.
Marc Aurèle est épris de philosophie ; sa sensibilité l’oriente vers le stoïcisme, un mode de pensée qui induit une attitude responsable et altruiste. à travers les douze livres qui composent les Pensées pour moi-même, Marc Aurèle utilise à profit son expérience pour mettre en avant son idéal intellectuel, sa quête de la sagesse.
S’il est bien le maître du monde, c’est au prix de nombreuses luttes. Il est dans l’obligation de se rendre à plusieurs reprises et pour de longues périodes sur les champs de batailles qui l’éloignent ainsi de la réflexion et de la vie calme d’un philosophe. à la fin de son existence épuisé par les nombreuses années de guerre, à une époque où les frontières de l’Empire sont sérieusement menacées par différents peuples : Parthes en Orient, Quades et Marcomans sur le Danube.
Les représentations de Marc Aurèle sont particulièrement intéressantes car elles montrent l’évolution physique de ce prince de la dynastie des Antonins, empereur de 161 à 180. Ce portrait représente l’empereur quinquagénaire ; son physique cependant, demeure épargné par le temps. Chef des armées, il est vêtu d’une cuirasse et porte le paludamentum, ou manteau militaire, sur l’épaule gauche. L’armure est décorée d’une tête de Gorgone, symbole protecteur destiné à éloigner l’ennemi. Sur la bretelle, un foudre en relief, symbole de l’association de la foudre, du tonnerre et des éclairs, renvoie au dieu omnipotent Jupiter.
Au milieu de la plus grande confusion politique, Marc Aurèle laissera le pouvoir à son fils Commode, dernier représentant de la dynastie antonine dont un rare portrait existe dans la collection toulousaine.
 

Buste en marbre de Marc Aurèle découvert sur le site de la villa romaine de Chiragan (Martres-Tolosane, Haute-Garonne).

 

Vers 170-180.
Inv. Ra 61b.


Lu 2153 fois

La cité de Tolosa en Narbonnaise | Chiragan : un domaine impérial | Le monde des morts - Vestiges archéologiques | Les œuvres en réserve | Monnaies


Nuit européenne des musées 2015
11295682_486159524871416_5534398604978471470_n
NDM15_ 039
11150678_486159521538083_2496508553686918254_n
11329865_486159081538127_7846424422804486758_n
11118850_486159258204776_5221529915784048797_n
11245504_486159341538101_1896886075996425421_n