Menu
MSR, Musée Sain MSR, Musée Sain


Place Saint-Sernin. Tél. : 05 61 22 31 44. Ouvert 7/7. 10:00-12:45 / 14:00-18:00. Gratuit pour les - 18 ans. Gratuit pour tous chaque premier dimanche du mois.


Hercule et le taureau de Crète – Les 12 travaux d'Hercule



Relief en marbre d'Hercule et le taureau de Crète découvert sur le site de la villa romaine de Chiragan (Martres-Tolosane, Haute-Garonne)


© Jean-François Peiré
© Jean-François Peiré

Hercule et le taureau de Crète

Acquis en 1826
Marbre de Saint-Béat (Haute-Garonne) sculpté au IIIe siècle
H. : 49 cm ; l. : 48 cm ; P. : 20 cm

Le taureau du roi de Crète est une bête sauvage devenue folle à cause de Poséidon : il s'attaquait aux champs, aux paysans, et à tout ce qui se trouvait sur son passage.
Minos, le roi de la Crète, avait promis de sacrifier ce que Poséidon ferait jaillir des flots. Le dieu créa un taureau noir splendide, que le roi ne put se résoudre à tuer. Il sacrifia une autre bête pour duper le dieu, qui se rendit compte de la fourberie et transforma le fabuleux taureau en animal sauvage incontrôlable, afin de punir Minos. Eurysthée lança le défi à Hercule de capturer le taureau de Crète. Lorsque le héros débarque à Cnossos, il remarque que les gens quittent le port en panique : la cause de ce désordre est le monstre, furieux, qui saccage un champ.

Dès lors que le taureau aperçoit Hercule, un humain qui ne fuit pas devant lui, il s'immobilise.
Le demi-dieux le provoque, mais la bête refuse d'avancer, alors il agite sa tunique en peau de lion, et l'animal lui fonce dessus. Hercule l'attrape par les cornes et l'attire dans le filet. De retour à Tirynthe, Hercule libère l'animal dompté devant son cousin.

Du taureau de Crète furieux, qui projetait du feu par ses naseaux et qu'Hercule captura, n'est identifiable que la tête, même si des sabots lui sont aussi attribuables. Selon une iconographie courante sur les sarcophages romains, Hercule se saisit de l'animal par les cornes : l'une d'elles est ici maîtrisée par la main gauche du héros.

Inv. Ra 28c

Pour plus d'informations sur cette œuvre, rendez-vous ici.

 

Lu 38 fois

Suivez-nous
Facebook
Twitter
Instagram
Pinterest







Inscription à la newsletter