Menu
MSR, Musée Sain MSR, Musée Sain


Place Saint-Sernin. Tél. : 05 61 22 31 44. Ouvert 7/7. 10:00-12:45 / 14:00-18:00. Gratuit pour les - 18 ans. Gratuit pour tous chaque premier dimanche du mois.


Hercule et le lion de Némée – Les 12 travaux d'Hercule



Relief en marbre d'Hercule et le lion de Némée découvert sur le site de la villa romaine de Chiragan (Martres-Tolosane, Haute-Garonne) 


© Jean-François Peiré
© Jean-François Peiré

Hercule et le lion de Némée

Acquis en 1826
Marbre de Saint-Béat (Haute-Garonne) sculpté au IIIe siècle
H. : 31 cm ; l. : 22 cm ; P. : 20 cm

La première tâche ordonnée par Eurysthée était de se rendre dans la forêt de Némée et de tuer le lion qui dévore les troupeaux de bergers. Ce lion était le fils du dieu Typhon, possédant une taille et une force extraordinaire.

Au départ, Hercule décoche plusieurs flèches sur l'animal, sans aucun résultat. Puis il tente de transpercer le lion avec son glaive, mais sa peau, extrêmement dure, tord le glaive.
Se promenant dans la forêt, Hercule ramasse une branche d'olivier et créé une massue pour assommer le lion. Ensuite, il trouve la caverne de l'animal et bloque l'une des entrées. Le lion, pris au piège, subit les coups de massue qui l'étourdissent à peine.

Hercule décide de monter sur son dos et d'enserrer ses bras autour de la gorge de l'animal afin de l'étouffer. Une fois l'animal mort, il en remmena la peau à Eurysthée, qui le chassa de la ville. Jupiter, fier de son fils, créa les étoiles, et c'est ainsi que la constellation du lion apparut.

Hercule revêtit sa peau et coiffa sa tête en guise de casque. D'un grand pouvoir protecteur, cette léonté (peau du lion de Némée) fut l'unique vêtement d'Hercule, campé par ailleurs dans la nudité héroïque.
Sur le relief, le héros est imberbe car il est jeune et ne porte pas encore la léonté. C’est cet indice qui permet de rattacher cette tête à ce premier travail. Les arcades sourcilières tombantes sont caractéristiques du style des Travaux d’Hercule.

Inv. Ra 28a

Pour plus d'informations sur cette œuvre, rendez-vous ici.

Lu 44 fois

Suivez-nous
Facebook
Twitter
Instagram
Pinterest







Inscription à la newsletter