Menu
MSR, Musée Sain MSR, Musée Sain


Place Saint-Sernin. Tél. : 05 61 22 31 44. Ouvert 7/7. 10:00-18:00. Gratuit pour les - de 18 ans. Gratuit pour tous chaque 1er dimanche du mois.


Hercule et la ceinture de la reine des Amazones – Les 12 travaux d'Hercule



Relief en marbre d'Hercule et la ceinture de la reine des Amazones découvert sur le site de la villa romaine de Chiragan (Martres-Tolosane, Haute-Garonne)


© Jean-François Peiré
© Jean-François Peiré

Hercule et la ceinture de la reine des Amazones

Acquis entre 1826 et 1830
Marbre blanc de Saint-Béat sculpté au IIIe siècle
H. : 146 cm ; l. : 66 cm ; P. : 19 cm

Eurysthée chérissait sa fille Admète et cédait à tous ses caprices : elle souhaitait posséder la ceinture d'or d'Hippolyté.
Les Amazones représentent un peuple guerrier composé de femmes, qui ne connaissent ni pudeur, ni pitié. Elles s'unissent aux hommes puis les tuent et abandonnent ou suppriment les nourrissons de sexe mâle afin de perpétuer la lignée féminine.
Hercule et ses compagnons furent accueillis chaleureusement par les amazones à Thémiscyra. Une fois seul avec la reine, le héros lui expliqua l'objet de sa visite et lui présenta les cadeaux offerts par Eurysthée en échange de la ceinture, la reine accepta.

Cependant, Héra, déguisée en amazone, répandit la rumeur selon laquelle Hercule et ses compagnons allaient enlever la reine. C'est ainsi que les amazones débarquèrent dans la salle où se trouvait Hercule et la reine avec leurs javelots et leurs arcs. La reine s'interposa devant Hercule et reçu un coup mortel. Avant de mourir, elle ordonna à Hercule de prendre sa ceinture et de s'enfuir, ce qu’il fit.

© Jean-François Peiré
© Jean-François Peiré
D'Hercule ne subsistent ici que les pieds nus, il se dressait derrière le cheval, qui fuit vers le fond où il disparaît, de la reine des Amazones Hippolyté. Celle-ci a laissé choir son bouclier et brandit sa double-hache. Privée de la ceinture qu'Hercule vient de lui dérober, sa tunique flotte dans le mouvement du combat. La torsion du corps, vu de dos, amplifie celui-ci et, dans toute cette violence, les rondeurs féminines du bras droit et la douceur du visage font contraste. Sous le bonnet phrygien de la souveraine orientale, la chevelure foisonne, avec ses mèches profondément creusées et achevées en petites boucles et perforées.

Inv. Ra 28h

Pour plus d'informations sur cette œuvre, rendez-vous ici.

Lu 83 fois

Suivez-nous
Facebook
Twitter
Instagram
Pinterest
YouTube







Inscription à la newsletter