Menu
MSR, Musée Sain MSR, Musée Sain


Place Saint-Sernin. Tél. : 05 61 22 31 44. Ouvert 7/7, de 10:00 à 18:00. Gratuit pour les - 18 ans. Gratuit pour tous chaque premier dimanche du mois.


Chronique des sondages archéologiques de la place Saint-Sernin - 27 > 30 juillet



8 juin > 5 août 2015
Diagnostic réalisé par le Service archéologique de Toulouse
Métropole (SATM) place Saint-Sernin.


Chronique du 8 au 11 juin : ici  
Chronique du 15 au 18 juin : ici

Chronique du 22 au 25 juin : ici
Chronique du 29 juin au 2 juillet : ici
Chronique du 6 au 9 juillet : ici
Chronique du 15 au 17 juillet : ici
Chronique du 20 au 23 juillet : ici

Lundi 27 juillet

Aujourd’hui l’équipe de Pierre ouvre deux sondages. Ils se situent au nord de la basilique : l’un à côté du bâtiment de la Bourse du Travail et l’autre sur le parking Saint-Sernin.


  1  Le premier se divise en deux zones, à cause des canalisations. Au fond, Vincent dégage le comblement d’une cave, probablement moderne.
Au premier plan, Emilie découvre un niveau de circulation en brique.

  2  Une fois nettoyé, ce carrelage révèle des briques de grandes dimensions. Cette information permet de penser qu’il s’agirait d’une construction plutôt récente, en relation avec la cave.

  3  Le second sondage est plus productif que le premier. Au deuxième plan, on remarque un niveau composé de galets et de briques. Il s’agit d’un niveau de circulation daté du XIXe s. Il est probablement lié aux zones marron et grises visibles devant lui. Il s’agit sans doute du niveau de récupération des murs du logis de l’abbatiale.

  4  Le niveau gris présente les restes d’un de ces murs, très arasé. Mais, le plus surprenant est sans doute le squelette que dégage Flore. En effet, cette sépulture était inattendue dans ce secteur de fouille.

Mardi 28 juillet

Ce mardi, un seul sondage est ouvert. En effet, au moment où la pelle mécanique ouvre le sol du parking Saint-Sernin, elle dévoile deux structures qui vont occuper les archéologues pour la journée.
 
  1  Emilie et Flore dégage un premier mur, construit avec des briques, des galets et de la chaux. Derrière elles, un niveau composé de galet, en connexion avec ce mur, indique qu’il s’agit d’une zone de circulation. 

  2  Une fois nettoyée, on observe que cette structure fait un angle. Pierre nous explique qu’il s’agit probablement d’un mur en lien avec le logis abbatial. 

  3  Un peu plus loin, Teddy nettoie un nouveau mur ainsi que la berme (bordure de la tranchée) pour que la stratigraphie soit plus lisible. De chaque côté de ce mur, il a relevé la présence de galets, indices certains de la présence de drains. Ils servaient à empêcher les eaux d’attendre les fondations et de fragiliser la construction. 

  4  Après nettoyage général du sondage, les deux murs permettent d’identifier le corps de logis de l’abbatiale déjà présent sur quelques vieux plans.

Mercredi 29 juillet

Aujourd'hui l'ambiance n'est pas des plus enthousiastes sur le chantier de sondages malgré les retours positifs de la presse d'hier au sujet de la découverte de la pierre tombale et malgré la curiosité insatiable des passants qui les observent et les questionnent au quotidien.
Dans la zone d'étude actuelle, en dehors du périmètre de l'ancien cimetière, les mises au jour sont moins riches et... l'on s'ennuie un peu !
 
  1  Devant l'entrée du lycée Saint-Sernin, le sondage peut paraître vide, mais la couleur presque noire de la terre, au fond, et la forte odeur de tourbe qui se dégage montrent la présence d'un ancien fossé créé par l'homme.

  2  Dans un second sondage tout proche, plus près de la voie de circulation qui longe la basilique, deux vestiges sont dégagés : le premier est un bout de mur assez récent, bien conservé.

  3  Le second est un pilier, plus ancien que le mur. On distingue ses fondations.

Les sondages ayant atteint le niveau maximum de profondeur autorisé, il est déjà temps de les reboucher.

Jeudi 30 juillet

Les jours de pluie ne riment pas avec arrêt de la fouille. Parfois, les sols trempés permettent de mieux lire la stratigraphie. Le sondage ouvert aujourd’hui est situé sur la place Saint-Raymond, à quelques pas du mur nord du musée.
 
  1  Le sondage révèle rapidement quelques sépultures. Emilie, Vincent et Flore s’occupent de plusieurs sépultures mises au jour. Les passants sont très attentifs à leur découverte.

  2  La matinée pluvieuse n’entache pas la bonne humeur de Flore qui a fini de révéler les deux jambes d’un squelette. Autour, la terre est très noire : c’est un dépôt organique constitué de cendres. Il s’agit peut-être d’un cercueil en bois. Aucun objet ne permet de donner une datation mais l’on peut imaginer que la sépulture est médiévale.

  3  C’est au tour d’Emilie de fouiller un squelette. Si le crâne a mal été conservé, le reste du corps est encore présent. Cependant, il faut redoubler de prudence, la terre détrempée rend le dégagement délicat : plus compacte, elle colle aux os et peut entrainer des cassures.

  4  L’équipe de Pierre qui clôturera les sondages la semaine prochaine attire le « feu des projecteurs ». France 3 prépare un sujet diffusé ce soir. Ces fouilles font toujours autant le bonheur des visiteurs du musée et des badauds de la place Saint-Sernin.

 
SUITE DE LA CHRONIQUE : ICI
 
 
La basilique Saint-Sernin fait partie des composantes du bien en série "Chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle en France" inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO.

Lu 1615 fois

Suivez-nous
Facebook
Twitter
Instagram
Pinterest







Inscription à la newsletter