Menu
MSR, Musée Sain MSR, Musée Sain


Place Saint-Sernin. Tél. : 05 61 22 31 44. Ouvert 7/7, de 10:00 à 18:00. Gratuit pour les - 18 ans. Gratuit pour tous chaque premier dimanche du mois.


Chronique des sondages archéologiques de la place Saint-Sernin - 15 > 17 juillet



8 juin > 5 août 2015
Diagnostic réalisé par le Service archéologique de Toulouse
Métropole (SATM) place Saint-Sernin.


Chronique du 8 au 11 juin : ici  
Chronique du 15 au 18 juin : ici

Chronique du 22 au 25 juin : ici
Chronique du 29 juin au 2 juillet : ici
Chronique du 6 au 9 juillet : ici
 

Mercredi 15 juillet

Plusieurs sondages ont été ouverts aujourd'hui, dont deux dans le jardin au chevet de la basilique. Nous en reparlerons demain.

  1  Pour ce sondage, situé au nord de la basilique, à quelques centimètres sous le trottoir sont rapidement apparues de nombreuses sépultures individuelles médiévales.

  2  Malheureusement, les os sont mal conversés en raison de cette faible profondeur d'enfouissement. Ici, on perçoit à peine la cage thoracique d'un adulte.

  3  Le sondage situé plus à l'ouest n'a quant à lui livré aucun vestige. Il avait été ouvert dans l'espoir de repérer le mur de clôture du cimetière médiéval et/ou la fondation d'un des murs de la basilique.

Jeudi 16 juillet

La fouille a repris ce matin avec l'étude des deux sondages ouverts hier dans le jardin situé au niveau du chevet de la basilique.

  1  Dans le premier sondage, les vestiges sont apparus assez rapidement.

  2  Au premier plan, on aperçoit un ensemble de fondations (dont un pilier d'angle) qui appartenaient à la sacristie détruite dans les années 1840.

  3  De l'autre côté du sondage, sont dégagées des sépultures collectives et individuelles.

  4  Pour l'une d'elles, au niveau du bassin, les archéologues ont mis au jour deux boucles en bronze. Attachées à une sangle, elles permettaient de maintenir le linceul autour de la dépouille du défunt. On peut les dater du XIIIe siècle.

  1  et   2  Le second sondage laisse lui aussi apparaître des murs en lien avec la sacristie et des sépultures.

  3  Flore dégage les sépultures avec précaution car leur agencement est complexe.

  4  Une fois la fouille achevée, on peut en effet voir un squelette (dont le crâne est en haut de l'image) qui a été perturbé par l'installation d'un ossuaire plus récent.

  1  Un nouveau sondage a été ouvert, cette fois-ci dans le jardin qui se trouve sur le flanc nord de la basilique, à proximité d'un des bras du transept. Dès les premiers passages du godet de la pelle mécanique apparaît un mur.

  2  Teddy et Agathe le dégage avec soin.

  3  Tandis qu'Aurélie, la céramologue, tente de faire correspondre des fragments de vase retrouvés dans la couche de remblais dégagée en avant du mur.

  4  Une fois le sondage achevé, on peut voir, deux murs. Le premier à gauche de l'image, construit au XIXe siècle, délimite un passage entre le cloître et la basilique. Le second, à droite, est le mur-bahut du cloître.

Un dernier sondage a été ouvert sur le trottoir qui longe la basilique, côté nord. Il a réservé une très belle découverte à notre équipe d'archéologues !

 1  Dans sa partie ouest, un ensemble de murs.

  2  Dans sa partie est, on distingue :
  • au premier plan une sépulture dont un fémur a été prélevé pour effectuer une datation ;
  • au second plan, des caveaux qui sont venus perturber la sépulture ;
  • à l'arrière-plan, le niveau de sol de la salle capitulaire avec ses dalles encore en place.
  3  Les trois caveaux.

  4  Flore fouille l'un des caveaux.

  5  Les géomètres prennent des mesures pour faire un relevé précis des différentes structures mises au jour.

 1  Cette photo a été pris à l'ouest du sondage. On peut y voir, à droite, le mur de la salle capitulaire de l'abbaye de Saint-Sernin. Et à gauche, un autre mur comportant une plaque visiblement remployée (on distingue qu'elle a été piquetée).

 2  La plaque a été soulevée. Et là, surprise... une inscription !

 3  Immédiatement, Pierre et son équipe se penche dessus pour essayer de la déchiffrer. Cette première lecture permet de la dater de 1283 et de constater qu'il s'agit d'une inscription funéraire qui porte des emblèmes. Elle sera étudiée plus précisément à l'issue de la fouille.
Pour en savoir plus sur cette inscription.
L'inscription décryptée dans une vidéo

 4  L'inscription avait laissé son empreinte dans le mortier.
 


Vendredi 17 juillet

Aujourd’hui, deux sondages ont été ouverts.

 1  Dans le jardin au nord du chevet, l’équipe exhume une série de sépultures individuelles. Vincent dégage un squelette alors que sont visibles sur la droite, les tibias et les os des pieds d’un autre individu.

  2  Avec sa mini-pelle, François réalise le second sondage, dans le jardin, sur le flanc nord de la nef de la basilique. Les archéologues espèrent y découvrir les fondations du cloître.

  3  Une bonne nouvelle pour commencer : un mur fait son apparition au deuxième plan. Malheureusement, la mini-pelle a sectionné un tuyau d’eau reliant les arroseurs du jardin. Plus de peur que de dégâts.

  4  Après avoir dégagé le mur, Teddy en examine quelques éléments. Pierre pense qu’il s’agit du même mur mis au jour dans l’un des sondages fouillés la veille.

  5  En effet, une fois nettoyé et relevé, on s’aperçoit qu’il est constitué d’éléments récupérés lors de la démolition du cloître au début du XIXe siècle.

SUITE DE LA CHRONIQUE : ICI


La basilique Saint-Sernin fait partie des composantes du bien en série "Chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle en France" inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO.

Lu 1782 fois

Suivez-nous
Facebook
Twitter
Instagram
Pinterest







Inscription à la newsletter