Menu
MSR, Musée Sain MSR, Musée Sain


Place Saint-Sernin. Tél. : 05 61 22 31 44. Ouvert 7/7. 10:00-18:00. Gratuit pour les - de 18 ans. Gratuit pour tous chaque 1er dimanche du mois.


Aureus de Nerva



L'empereur Nerva a fait frapper cet aureus à Rome en 97. Choisi comme empereur par le Sénat après l'assassinat de Domitien, Nerva en appelle ici à la Concorde des armées.


© Daniel Martin
© Daniel Martin

Nerva

Empereur de 96 à 98
Frappée à Rome, en 97
Aureus - Or
7,47 g

Au droit : L’assassinat de Domitien, en 96, avait mis fin à la dynastie des empereurs flaviens. Le Sénat choisit alors M. Cocceius Nerva, appartenant à la dynastie antonine. Il a 66 ans. Âgé, sans descendance, cet empereur de transition inaugure le principe dynastique de l’adoption en désignant Trajan comme successeur.

Issu d’une très ancienne lignée romaine, Nerva se fait représenter selon une tradition réaliste typiquement républicaine. Profil aiguisé, traits émaciés, cou long et pomme d’Adam saillante caractérisent ses effigies. Des représentations sculptées de Domitien, que l’on souhaitait oublier (damnatio memoriae), ont été alors transformées en portraits de Nerva.

© Daniel Martin
© Daniel Martin
Au revers : CONCORDIA EXERCITVVM : « A la concorde des armées ».
Les prétoriens (la garde rapprochée de l’empereur) souhaitent venger l’assassinat de l’empereur Domitien. La colère, les oppositions et les haines risquant de faire plonger Rome dans le chaos, Nerva se plie à certaines exigences de l’armée. L’appel à la concorde est donc répété sur les monnaies du règne.

Texte : Pascal Capus
 
Inv. 2000.14.101

Pour plus d'informations sur cette monnaie, rendez-vous ici.

Lu 22 fois

Dans la même rubrique :
< >

Suivez-nous
Facebook
Twitter
Instagram
Pinterest
YouTube







Inscription à la newsletter